Si tous les radio-écouteurs voulaient bien se donner la main...

HYTERA
 

 
 Kikilohertz.

 Les radios Hytera, indispensables pour donner l’alerte en cas d’attentats - jeudi 9 février 2017
   Le 13-Novembre. Une date qui résonne encore dans toutes les têtes, un an après les terribles attentats survenus à Paris. L’opération Sentinelle, mise en place par le gouvernement début 2015, a depuis été renforcée, avec 10.000 militaires sur le territoire national. Objectif : dissuader et protéger. Dans le cadre du plan Vigipirate, la prudence est donc de mise, notamment dans les écoles et les établissements publics. C’est dans ce domaine qu’Hytera intervient, fort de son expérience dans les radiocommunications.
   Simplicité d’emploi et fiabilité au service de la sécurité Hytera a donc pour ambition de jouer un rôle important auprès des directeurs d’établissements, enseignants et autres fonctionnaires. « Les moyens de radiocommunication liées à la sécurité représente un thème majeur pour Hytera, nos portatifs performants s’adaptent parfaitement à un usage de sécurisation d’institutions publiques », explique Jean-Baptiste Vaineau, commercial grands comptes chez Hytera. Équiper un maximum d’établissements dans les semaines à venir est donc une priorité. D’autant plus que ce modèle est largement plébiscité en Angleterre. Exemple à Londres où de nombreuses rues commerçantes disposent de leur propre réseau radio pour plus de sécurité. « C’est le moyen le plus efficace pour communiquer rapidement en groupe, sans l’abonnement d’un opérateur et en circuit fermé pour éviter le piratage. Le tout en garantissant une véritable simplicité d’emploi et un budget maîtrisé », souligne Jean-Baptiste Vaineau.
   PD365 et PD565, prêts à donner l’alerte Hormis une qualité audio irréprochable, faire appel à la radio numérique (DMR) présente l’avantage de ne pas être écouté par un simple scanner. L’intégrité du réseau est donc totale. L’utilisation d’un message texte (SMS) préprogrammé est gage de discrétion afin d’éviter un mouvement de panique ou d’alerter les éventuels intrus. Dans toute la gamme de portatifs proposée par Hytera, le PD365 répond idéalement à cette demande. « Le PD365 est compact, léger et plus petit qu’un smartphone. La simplicité d’emploi est de mise avec trois boutons programmables et des messages préenregistrés, prêts à être diffusés sur l’ensemble des terminaux », conclut Jean-Baptiste Vaineau. Sans oublier un style agréable à l’œil, bien loin de l’aspect « Talkie-Walkie ». Fourni avec un chargeur micro-USB, ou avec socle de chargement à induction (optionnel), l’usage est donc à la portée de tous, avec une autonomie se situant entre 10 et 15 heures. De son côté, le PD565, d’aspect plus traditionnel, conviendra pour le personnel d’entretien, de sécurité et aux gardiens. Ses dimensions plus imposantes lui permettent d’être manipulé dans des zones parfois difficiles d’accès et d’être utilisé dans des conditions plus extrêmes. L’occasion de mettre en place, une bonne fois pour toutes, le principe de précaution grâce aux technologies de pointe utilisées par Hytera.
   À propos d’Hytera Communications Hytera Communications est le fournisseur leader de solutions de communications radio mobiles professionnelles. L’entreprise offre des solutions de communication sur mesure à destination des gouvernements, de la sécurité publique, des transports, des industries et des commerces. Hytera est un acteur majeur du PMR (réseau mobile privé de radiocommunication) avec une forte présence dans plus de 120 pays et régions du monde. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site

http://hytera.fr

Qu’est-ce que la norme DMR Tier II conventionnelle ?
RADIOS BIDIRECTIONNELLES

   La norme DMR (Digital Mobile Radio, radio numérique mobile) Tier II et les produits qui en découlent ont été conçus comme une solution numérique simple et économique pour remplacer les systèmes radio analogiques conventionnels. La DMR Tier II a également été mise au point comme solution de remplacement à un prix abordable pour les systèmes PMR, TETRA ou P25.
   La DMR Tier II utilise l’accès multiple à répartition (TDMA, Time Division Multiple Access) sur deux « slots » avec une modulation 4FSK, tandis que la radio analogique utilise l’accès multiple à répartition en fréquence (FDMA, Frequence Division Multiple Access) avec une modulation FM. Dans un système DMR, la TDMA divise un canal 12,5 kHz en deux slots indépendants. La DMR Tier II fonctionne sur les bandes de fréquence VHF et UHF PMR ou LMR, soit une plage de fréquences de 66 à 960 MHz.
   Les réseaux locaux de petite taille exploités dans une zone de couverture réduite peuvent fonctionner en mode direct, c’est-à-dire que les portatifs ou radios mobiles de bureau/véhicule communiquent directement, sans passer par une infrastructure sous-jacente

                                                                                                                         
   Les systèmes de plus grande taille recourent à un relais pour étendre la zone de couverture. Ce relais peut être connecté à un répartiteur ou une console d’un autre type, ou encore fonctionner de manière autonome. Les systèmes peuvent compter un relais monosite ou un réseau de relais multisites connectés par une liaison IP.

Couverture et capacité
   La DMR Tier II peut convenir à un système de taille modeste et localisé aussi bien qu’à une zone de couverture étendue, couvrant tout un territoire. Toutefois, le choix entre le Tier II et le Tier III ne repose pas tant sur la couverture que sur la capacité. La question est de savoir combien d’utilisateurs le réseau devra prendre en charge.
   Les systèmes DMR Tier II conventionnels sont généralement configurés pour 80 utilisateurs et peuvent, selon le trafic, accepter une charge supérieure à 100. La DMR Tier II est par conséquent la solution de communication idéale pour les PME qui souhaitent avant tout utiliser les services vocaux, même si des services de données de base, comme la messagerie texte, sont également disponibles.
   Hytera propose une gamme complète de terminaux radio portatifs et mobiles (montés dans un véhicule ou sur un bureau) adaptés à la DMR Tier II. Ces modèles fonctionnent habituellement en mode simplex : l’utilisateur émet (parle en appuyant sur le bouton PTT) ou reçoit (écoute), mais il ne fait pas les deux en même temps. Bien que le mode duplex intégral ne soit pas pris en charge par la norme DMR Tier II, Hytera propose une telle solution, qui permet d’émettre et de recevoir en simultané grâce au portatif PD985.

Migration de l’analogique vers le numérique
   Pour les utilisateurs de systèmes radio analogiques existants, la migration vers un système numérique de type DMR est remarquablement aisée. La technologie TDMA à deux slots permet d’obtenir, pour chaque système analogique 12,5 kHz existant, deux canaux de discussion équivalents par le biais du nouveau canal 12,5 kHz DMR. Par conséquent, la DMR Tier II double instantanément la capacité du système.
   Autre avantage, la DMR permet aux clients de continuer à utiliser leur licence radio existante. Lors de l’installation d’un système DMR, les deux slots TDMA s’intègrent avec exactitude dans le masque analogique 12,5 kHz existant.
   En outre, les sites analogiques existants et une grande partie de l’infrastructure peuvent être réutilisés, ce qui réduit le coût du nouvel investissement et minimise les frais d’aménagement de site.

Services voix et données
   La DMR Tier II prend en charge plusieurs services vocaux, comme les appels individuels/privés (entre deux utilisateurs), les appels de groupe (d’un utilisateur vers un groupe défini), les appels généraux (d’un utilisateur à tous les utilisateurs d’un canal) et les appels de diffusion globale (d’un utilisateur à un groupe prédéfini de grande taille).
   D’autres services voix sont proposés : mode canal vocal ouvert (des utilisateurs tiers peuvent écouter les appels existants et y prendre part), appels voix non adressés, entrée tardive (les retardataires peuvent se joindre à un appel en cours), et identification de l’intervenant (l’identifiant radio de cet utilisateur s’affiche sur les autres terminaux radio).
   Les services de données reposent sur le protocole de données en paquets (PDP), qui prend en charge le protocole Internet (IP) ou les services de messagerie SDS (Short Data Service). La norme IP DMR prend en charge IPv4 et IPv6. Les messages SDS peuvent compter entre 626 et 1130 octets, selon le mode et le taux de protection utilisés (source : association DMRA).

Relais Hytera
   Hytera propose trois relais principaux pour les systèmes DMR Tier II : le RD625, modèle compact qui peut être monté au mur, permet d’établir une couverture en intérieur, avec une connexion IP pour la prise en charge des sites de plus grande ampleur.
   Le RD965 est un répéteur DMR Tier II portatif, léger, alimenté par batterie et adapté à l’extérieur grâce à son classement IP 67.
   Enfin, le modèle Hytera RD985S est un relais DMR polyvalent, conçu pour les réseaux radio à plus grande échelle. Il prend en charge le mode analogique, le protocole radio à ressources partagées MPT1327, la norme numérique DMR Tier II, le pseudo-trunking, la diffusion simulcast, le mode XPT (Extended Pseudo Trunking, voir article suivant) et la norme DMR Tier III en mode ressources partagées et diffusion simulcast.

Diffusion simulcast
   La diffusion simulcast est une autre option prise en charge par la norme DMR Tier II. Elle consiste à transmettre simultanément le même signal avec la même modulation à partir de deux ou plusieurs relais sur la même fréquence. Elle convient particulièrement aux organisations qui souhaitent fournir une couverture radio DMR sur une zone étendue, mais dont les ressources en fréquences radio sont limitées.
   L’avantage de la diffusion simulcast réside dans le fait qu’une seule paire de fréquences est nécessaire pour l’ensemble du système radio mobile, peu importe le nombre de stations de base que compte ce réseau. La diffusion smulcast offre plus de simplicité dans l’exploitation du système, surtout s’il est du type DMR conventionnel. Elle permet de superposer les couvertures sans mise en œuvre complexe, les utilisateurs pouvant passer d’un site à un autre sans se soucier de changer de canal.
   La diffusion simulcast présente toutefois un inconvénient : elle nécessite une synchronisation extrêmement précise et un équipement de contrôle. Pour cette raison, elle est principalement déployée lorsque la disponibilité des fréquences est limitée ou que l’accès aux fréquences représente un coût prohibitif.
   Pour la diffusion simulcast, Hytera propose le système DS-6310 Simulcast. Il se compose d’un système de gestion réseau pour la surveillance, l’exploitation et la maintenance du réseau, de plusieurs stations de base et d’au moins une centrale MSO (Mobile Switching Office). Il est possible d’y ajouter un système de répartition de ligne ou de répartition radio. Notez également que pour la diffusion simulcast DMR Tier II, on ne peut connecter que 2 relais par site.
   Le DS-6310 est un système IP flexible qui peut prendre en charge jusqu’à 100 stations de base et 200 relais par MSO, le système radio mobile pouvant compter jusqu’à huit MSO. Il prend en charge le mode analogique et le mode numérique.
   Hytera propose un large éventail de terminaux radio mobiles et portatifs, des modèles les plus simples aux radios portatives les plus évoluées, avec de nombreuses fonctions avancées pour les systèmes radio DMR Tier II.
   Si vous souhaitez en savoir plus sur les produits et solutions Hytera, cliquez ici pour contacter un partenaire agréé qui saura vous conseiller en fonction de vos besoins de communication.


 

jeudi 22 août 2019

©1995-2019 U.E.F.