Identifiant radio-écouteur

   Nous sommes questionnés sur la mystérieuse carte du radio-écouteur.
   Voici ce que vous devez savoir ainsi qu'une mise en garde. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

Un peu d'histoire :
   Avant l'avènement de la cibi, le service radioamateur était composé par les indicativés radioamateurs proprement dits. Il y avait également des écouteurs qui disposaient d'une licence spécifique.
   Elle était de la forme suivante : F11ABC. L'indicatif de l'auteur de ces lignes était F11BBL.
   Le radio-écouteur indicativé était considéré comme un futur radioamateur en formation. L'indicatif apparaissait dans les documents officiels répertoriant les radioamateur. Comme ceux-ci, l'indicatif donnait droit à la pose d'une antenne pouvant capter les ondes du service radioamateur.

À l'évènement de la cibi tout allait changer :
   Afin d'avoir la possibilité de poser une antenne en lieu idoine, les nouveaux cibistes se sont portés en masse acquéreurs d'un indicatif radio-écouteur qui donne droit à l'antenne. À la place de l'antenne apte à recevoir les émissions radioamateurs, ils ont posé une antenne réglée pour émettre les fréquences de la cibi.
   L'administration pour mettre un terme à ce détournement a purement et simplement retiré la possibilité d'acquérir la licence écouteur.

   Les associations représentatives radioamateurs n'ont pas fait preuve d'un zèle excessif pour discuter des modalités d'un changement. Elle avait autre chose à faire.
   Elles n'ont en rien demandé aides et conseils aux associations représentatives des radio-écouteurs d'alors, qui étaient Amitié Radio et l'Union des Écouteurs Français.
   J'ai pris personnellement l'initiative de prendre contact par écrit avec le Président du Réseau des Émetteurs Françaisafin discuter avec lui et à travers les instances de son association, du devenir de la licence F11ABC. À ce jour, j'attends toujours la réponse.

L'histoire aurait pu s'arrêter là.

   Les associations ont ensuite discuté de la possibilité de créer une nouvelle carte qui ne donne plus le droit à l'antenne. C'est à peu près cela que nous voulions défendre.
   Hélas, ils n'ont pas obtenu cette correction. À la place a été créé un identifiant sous la forme : F12345.

L'identifiant F12345 :
   Cet identifiant ne donne droit à rien et ne nécessite en retour aucun devoir.
   Autrement dit, acquérir cet identifiant c'est simple faire un don gracieux à une association qui n'a pas défendu les intérêts des radio-écouteurs. Le bout de carton délivré est très cher.
   J'ai remarqué que le terme "identifiant" qui qualifie réellement ce truc a été remplacé par "licence" sur un site web radioamateur. Il ne manque pas d'air.

   Nous vous demandons donc de ne point participer à ce détournement.

La loi :
   L'écoute des services radioamateurs, banalisé (CB) et de radiodiffusion est intégralement libre.
   Toutes les autres écoutes sont interdites.
   L'identifiant ne change rien à cette interdiction.

Représentation des radio-écouteurs :
   Après la disparition d'Amitié Radio et la mise en somnolence de l'Union des Écouteurs Français, l'associatif est très pauvre.
   Il reste à votre service, le Radio-club du Perche et le Radio-Club-d'Auvergne qui sont des clubs régionaux axés plutôt sur la radiodiffusion internationale.
   Il est possible de réveiller l'Union des Écouteurs Français à condition de l'alimenter avec des membres ACTIFS.

En pratique :

Deux associations évitent un monopole associatif des radioamateurs.

- R.E.F. (Réseau des Émetteurs Français) est l'association officielle représentative des radioamateurs français.

Sir son site web, elle fait très peu de publicité concernant les radio-écouteurs.

Elle se contente d'offrir un "identifiant-écouteur" gratuit avec l'adhésion à l'association. Elle précise que " l'administration ne délivre pas d'identifiant d'écouteur".

Ce qui correspond parfaitement à la vérité. Il n'y a pas d'acte de commerce concernant un radio-écouteur.


 

- U.R.C. (Union des Radios-clubs) est une autre association pour radioamateurs.

Sur le site en construction de l'U.R.C. c'est tout à fait différent.

Il y est question d'une licence d'écoute et de "Droit à l'antenne SWL".

Voilà deux notions erronées que nous récusons.

Le site ne donne aucune indication sur le coût de l'adhésion à l'association et pas davantage de détail sur un éventuel coût d'une "licence" fantôme.

Nous suivons l'affaire.

 


Seul un radioamateur reçoit un "indicatif".
Les radio-écouteurs reçoivent un document interne qualifié d'identifiant par certaines associations qui n'a aucune valeur.

 

Le but de cet article est de vous informer.


Daniel Wantz Président de l'U.E.F. (sans indicatif).

21/08/2016