TSF Internationale
Nos archives
TSF Numérique
  2012


 Kikilohertz.

Nos informations
Réceptions, revue de la presse & opinions...

* 2012 :
- AIS à Malakoff (92).
- Transmission SAQ
- Grèce, Olympia-radio, SVO 18/12/2012
- Votre petit Noël : JRC NRD-545 DSP.
ZCZC DB83 FAROE ISLANDS
- ZCZC BE26 25.11 14.5 LT ALGIERS RADIO

- NAVTEX ZCZC TA96 TTT Antifer-Pas de Calais-Tamise
- Mer & Marine - Un projet européen pour la réception des signaux AIS par satellite 19/11/2012 Vincent Groizeleau.
- 12/10/2012 08:45 Jules-Julien. «Saint Lys Radio» revit au Musée des transports La Dépêche du Midi.
- Grimeton SAQ

- Le CROSS Corsen fête ses 30 ans 19/10/2012 (meretmarine.com)
- Le dernier survivant de la bataille du Jutland cédé au musée de la Royal Navy 17/10/2012 Dossier(s) :Royal Navy - meretmarine.com
- Ex-Jeanne d'Arc. Objectif déconstruction d'ici fin 2017 20 septembre 2012 Le Télégramme - La Jeanne d’Arc et le Colbert sur le chemin du démantèlement 21/09/2012 meretmarine.com

- Le porte-aéronefs HMS Illustrious sera transformé en musée
- OPERATION ARACE/TSR - SAINT MALO 2012 Les Radio Communications et la mer
- Les 22, 23 et 24 juin Inauguration du musée Radiomaritime LE MUSÉE RADIO MARITIME ARGOS (1) OUVRE SES PORTES
- Une information bien triste : Gilbert ARAN F5JEO nous a quitté
- Fil info Bretagne Radio vacation pêche. Les adhérents en baisse constante 29 juin 2012  Le Télégramme
- La bonne action du jour, CLM Colbert
- Comment écouter Radio Vatican en français à partir du 1er juillet 2012
- Le cuirassé USS Iowa part vers Los Angeles pour être transformé en musée
- Nos morts
- De Lille à Marseille, la surveillance des pêches centralisée à Etel dans le Morbihan
- 04 avr 2012 Radio Canada Internationale, restriction des émissions, Hugo PRÉVOST
 - Réunions publiques
- Eurosatory
- Forum National des associations et des fondations
- Nos morts
- Des écoutes sur la fréquence des policiers publiées sur Internet
- Passion radioamateur 2.0
- Récepteur radio numérique DRB-32
- Nos morts
- Les émissions thématiques
- L'US Navy offre une cure de jouvence au cuirassé USS Missouri
- Nos morts
- Quelques récepteurs sérieux pour radio-écouteurs bien sages
- Copyright et Droits d'Auteur -

*Le radio-positionnement "AIS" fleurit à Malakoff. Des bateaux sur la Seine en sont équipés.

Transmission SAQ :
   Transmission de la veille de Noël, lundi 24 Décembre 2012
   Début des émissios à 07:30 UTC et ensuite à 08:00 UTC sur la fréquence de 17,2 kHz CW.
QSL-rapports sont souhaitées :
- Par courriel = info@alexander.n.se
- Par fax à: +46-340-674195
- Par SM bureau
- Par courrier à : Alexander - Grimeton Veteranradios Vaenner, Radiostationen, Grimeton 72, S-432 98 Grimeton, Suède.
Remarque: SAQ est membre de l'Association suédoise Amateur (SSA) et «QSL via le bureau" est OK.
* Grèce, Olympia-radio, SVO 18/12/2012
... KORINTHIANS STEFTHIKE PRWTATHLHTRIA KOSOOY STHN GIOKOCHAMA, EPIKRATWTTAS STON TELIKO TOY PAGKOSMIOY KYPELLOY SYLLOGWN THS TSELS_ ME 1-Ø. TO GKOL POY EKRINI TON AGWNA SHMEIWSE O PAOLO GKERERO STO 7Ø44 LEPEO. OI 'MPLE' TELEIWSAN TON AGWNA ME DEKA PAIKTES, )9@2 5#' -Ø9?9)#' 596 @(-48 (38:#8) '59 8944.PARALLHLA H MONTEREI KATEKTHSE THN TRITH THESH, KATHWS NIKHSE STH GIOKOCHAMA 2-Ø THN AL ACHLI APOPTHN AIGYPTO, STON 'MIKIO TELIKO' THS DIORGANWSHS.  TA TERMATATGIA THN OMAMA APO TO MEKSIKO SHMEIWSAN OI CHESOYS KORONA (344) KAI SEZAR NTELGKADO (6644).

STOP

 

TITLOI EFHMERIDWN

 H BRADYNH:TRAGWDIES SE HPA KAI LESBO

 TA NEAEC PWS MAS KLEBEI H GOOOLE

 ELEYTHEROS TYPOS: ASFALISTIKO DEKAOKTW ALLAGES

FERNEI TO 2Ø23 SE OLA TA TAMEIA

 

ELEYTHERH WRA:AG. LAYRENTIOS TOY TSERNIGKWF O KOSMOS

OLOS THA DEI TON ANTICHRISTO SAN EIRHNOPOIO

 ESPRESSO:PARTI EKATOMMYRIWNWSTO NHSI TWN ANEMWN

 ESTIA: EYRWPAIKO KOMMA YPO TON A. SAMARA

 ETHNOS: MISTHOLOGIO DHMOSIOY TWRA KAI STIS SEKO

STOP

 

ISOTIMIES SYNALLAGMATOST

 

(USD) DOLLARIO H.P.A. :1,3277

(GBP) LIRA AGGLIAS :Ø,823675

(DKK) KORWNA DANIAS : 7,5732

(SEK) KORWNA SOYHDIAS : 8,9Ø59

(JPY) GIEN IAPWNIAS : 111,19

(CHF) FRAGKO ELBETIAS : 1,227Ø

(NOK) KORWNA NORBHGHAS : 7,4821

(CAD) DOLLARIO KANADA :,3Ø71

(AUD) DOLLARAO AYATRALIAS : 1,2615

SR - USD : 1,536969

SDR - EURU :1,17496

STOP

  

TELOS PRESS  KALA TAXIDIA

DE SVO SVO SVO AR VA

++++

* Nouveau à l'U.E.F. :

===> http://www.cvni.fr   <===

* Votre petit Noël :

JRC NRD-545 DSP

   Si vous avez eu l'occasion de se pencher sur la salle radio de la plupart des navires de mer commerciaux, les chances sont le pont intégré , radar et Inmarsat équipement serait faite par la Société Radio Japon. Cette société fondée en 1915, est clairement le leader de la fabrication de qualité supérieure de radio commerciale de l'équipement de communications maritimes dans le monde. Le CCR BDNI-545 DSP est le plus recent dans cette tradition très longue et très fiers. Et le ''545 peut être le plus beau récepteur jamais proposé qu'ils ont. L'ampleur et la disposition ergonomique font de ce récepteur un plaisir à utiliser. Mise molette intuitive, un clavier classique, et boutons séparés signifie que ce récepteur est confortable et facile à utiliser. Vous ne trouverez pas un bouton sur le NRD-545 avec six fonctions différentes! L' affichage multicolore , est la plus claire et la plus attrayante dans l'industrie.

   En dépit de ses bons regards extérieurs, la puissance réelle de ce récepteur est à l'intérieur. La BDNI DSP-545 est différent de n'importe quel récepteur vous avez déjà possédé. Claire, une reproduction sonore sans distorsion est possible grâce à la magie du traitement du signal numérique véritable au niveau SI. Le système de réception utilise un circuit de conversion triple avec les FI à 70,455 MHz, 455 kHz et 20,22 kHz. La NRD-545 utilise une 40-bit Processeur flottante étendue du signal numérique avec un point de 18-bit sur-échantillonnage du système convertisseur A / N et un D 16-bit / A convertisseur. Les fonctions DSP sur 13 types de circuits après la FI, précédemment configuré en utilisant des circuits analogiques. DSP est utilisé pour tous les modes de détection, y compris AM détection synchrone (CESS). Caractéristiques de sélectivité incroyables sont atteints par l'utilisation d'un impulsionnelle infinie, la structure concurrente Tchebychev de type filtre numérique. En anglais, cela signifie, le 545 NRD-vous donne une bande passante variable en continu de 10 Hz à 10 kHz par pas de 10 Hz. Vous avez presque 990 largeurs de bande différentes, chacune avec rejet excellent canal adjacent. DSP est également utilisé pour contrôler Maj passe-bande , un autre outil pour réduire QRM. A 256 pas de réduction du bruit DSP circuit et 256 Canceller beat étape DSP et DSP Auto-Track Notch sont d'autres nouveaux outils dans votre arsenal pour creuser difficiles signaux DX. L'AGC DSP fonctionne dans tous les modes et est continuellement variable de 0,04 à 5 secondes en SSB / CW / RTTY. 1000 mémoires magasin: fréquence, le mode, la bande passante, ATT, AGC et l'étape. D'autres améliorations comprennent: clavier , DSP silencieux, port RS-232, CESS, Dial Lock, Tone, Gain RF, balayage, balayage, Mute, Dimmer, Horloge-minuterie, Couple Dial ajustable , atténuateur, la construction modulaire et deux Blankers bruit. Une base Baudot RTTY démodulateur, l'alimentation du port RS-232, est même inclus. Vous pouvez personnaliser de nombreuses fonctions du récepteur en appuyant simplement sur ​​la touche [FUNC] puis sur [ENT / kHz] enfoncée. Vingt cinq paramètres peuvent être réglés selon vos besoins personnels. Cliquez ici pour voir les configurations utilisateur . La BDNI-545 fonctionne à partir de plusieurs sources d'alimentation , y compris: 100, 120, 220 ou VAC ± ou 12 à 16 VDC (13,8 VDC). Ce commutateur est situé sur le panneau arrière . Les accessoires fournis comprennent un cordon d'alimentation DC, fusible de rechange et différentes fiches.

La BDNI-545 est sans aucun doute, le récepteur le plus sophistiqué jamais créé pour le marché hobby.
(S'il vous plaît noter que cette radio ne reçoit pas la bande FM).

FONCTIONS DSP
DSP All-Mode de détection
La détection du signal DSP dans tous les modes, y compris LSB, USB, CW, RTTY, FM, AM et ECSS.

DSP IF Filter
Sélectivité supérieure est obtenue par un type de Chebyshev numérique simultanée filtre FI avec une configuration à réponse impulsionnelle infinie. La largeur de bande passante est réglable en continu de 10 Hz à 9,9 kHz en Hz. 10 (BWC).

DSP Pass-Band Shift (PBS)
Interférences radio est poussé hors de la bande par déplacement de la fréquence centrale du filtre FI numérique le haut ou le bas dans la plage de réglage de ± 2,3 kHz (en Hz. 50).

Réduction de bruit DSP (NR)
Le traitement du signal est réglable en 256 étapes, ce qui permet des conditions les plus audibles à régler. La fonction NR est efficace pour le bruit tels que le suppresseur de bruit ne peut pas gérer.

DSP beat Canceller (Colombie-Britannique)
Signaux périodiques tels que les sons de battement (hets) peut être exaltée et annulée.

DSP Noise Blanker (NB)
NB-1 (largeur de suppression étroit) et NB-2 (large largeur d'effacement) peut être commutée et le niveau de détection NB est réglable.

DSP Notch Filter (NOTCH)
Sons de battement sont atténuées (> 40 dB) en utilisant la caractéristique d'atténuation de la pente filtre coupe-bande. En dépit de ses caractéristiques abruptes, les sons de battement sont traités numériquement et atténué lorsque l'encoche est remis à zéro. Il est réglable à ± 2,5 kHz (par pas de 10 Hz). L'encoche suivante dans la plage de ± 10 kHz, même lorsque la molette de réglage est mis en rotation.

DSP contrôle automatique de gain (AGC)
CAG numérique est appliqué à tous les modes (sauf WFM). L'AGC est réglable en continu entre 0,04 et 5,1 secondes en 20 ms. mesures dans tous les modes sauf FM, AM et AMS.

Oscillateur DSP fréquence de battement (BFO)
Le BFO génère des signaux dans le LSB, USB, CW et RTTY modes.

DSP RF Gain (RF)
Les informations transmises à la commande GAIN RF via le convertisseur A / D est entré dans le DSP pour ajuster le gain à l'intérieur du DSP et le gain de l'amplificateur FI primaire.

DSP Squelch (SQ)
La fonction Squelch est disponible dans tous les modes.

DSP Commande de tonalité (TONE)
La qualité audio peut être ajusté dans tous les modes (sauf RTTY et WFM) dans la gamme de 1 à 10 kHz.

DSP S-Meter
Le niveau de signal est déterminée en référence au signal d'entrée pour le PSD et le niveau est converti en un niveau d'entrée d'antenne, ce qui active le S-mètre.

NAVTEX

22858575 22852950 (`@````````` 266 263 5 110183775 110178150

ZCZC DB83

FAROE ISLANDS

25222ØUTC NOV 12

GALE WNG NO 7Ø9 ISSUED AT 2158UTC

 OUTER BANKS(YTRI), MOUNK GROUND

AND FUGLOE BANK:

NNW 15 M/S

 

ICELAND RIDGE:

N 15

 NNNN

 

 

ZCZC DE16

FAROE ISLANDS

252227UTC NOV 12

FAROESE WEATHER BULLETIN FM DMI ISSUED AT 2155 UTC (WIND FORCE IN M/S)

 

WEATHER SUMMARY

LOW 1ØØ5 OVER JAN MAYEN MOV NE AND THE ASSOCIATED FRONT OVER THE FAROES MOV E. LATER COOL AND UNSTABLE AIR MOV DOWN FM N

 

FCST FOR THE SEA-BANKS SURROUNDING THE FAROE ISLANDS - VALID 24 HOURS

 

OUTER-BANKS (YTRI):

N AND NW 8 TO 13, LATE IN THE NIGHT TRANSIENTLY UP TO 15. MONDAY AROUND N 8 TO 13. SHWRS, PERHAPS WITH SLEET, OTHERWISE GOOD VIS

 

MUNK-GROUND:

INCR FM N AND NW 8 TO 13, AT FIRST IN WRN PART. MONDAY LOC UP TO 15. OCNL RAIN AND MAINLY MOD VIS, MONDAY IMPR VIS FM W APART FM SHWRS, PERHAPS WITH SLEET

 

FUGLOY-BANK:

VRB BELOW 8, INCR FM N AND NW 8 TO 13, AT FIRST IN WRN PART, MONDAY LOC UP TO 15. OCNL RAIN AND MAINLY MOD VIS, MONDAY IMPR VIS FM W, APART FM A FEW SHWRS, PARTLY WITH SLEET

 

ICELAND RIDGE:

N 8 TO 13, TRANSIENTLY UP TO 15. MONDAY IN ERN PART N 8 TO 13, DURING THE EVENING 1Ø TO 15. IN WRN PART N 5 TO 1Ø. SHWRS PARTLY WITH SLEET, OTHERWISE GOOD VIS

 

NNNN

___________________________________________________________________________________________________
ZCZC BE26

25.11 14.5 LT

ALGIERS RADIO

WEATHER FORECAST FOR SHIPPING ISSUED BY METEON ALGIERS

GALE WARNING NIL

GENERAL STATE AND EVOLUTION MEAN PRESSURE OVER THE BASIN

FORECAST FOR TONIGHT NOVEMBER 25 TO 26 2Ø12

ALBORAN

VARIABLE TO EASTERLY 2 TO 3 SEA SMOOTH TO SLIGHT

PALOS

EASTERLY TO NORTHEASTERLY 2 TO 4 SEA SMOOTH TO SLIGHT

ALGIERS

EASTERLY TO SOUTHEASTERLY 2 TO 3 SEA SMOOTH TO SLIGHT

WEST OF CABRERA

SOUTHEASTERLY TO SOUTHWESTERLY 2 TO 4 SEA SMOOTH TO SLIGHT

EAST OF CABRERA

SOUTHEASTERLY TO SOUTHERLY 2 TO 4 S

 

SMOO_H TO OLSGHT

SRDINIA

SOUTHEASAERLY TO SOUTHERLYL3 TO 5SA SLIGHT TO MODORAA

ANNABA

EASTEREY TO OOUTUEASTSRLR 3 O - SEA AMOOTH T ISLLHG

T

FOL_RAST_FOD TPMOROOW NOVOVBMRER_YORAR

VARIABLE TO WESTERLY 2 TO 4 SEA AMOOTH TO SLIGHT

PALOS

VARIABLE 2 TO 3 THEN BECOMING WESTETLY TO SOUTHWESTERLY 3 TO

5 SEA SMOOTH TO SLIGHT

ALGIERS

VARAABLE 2 TO 3 SEA SMOOTH TO SLIGHT

WEST OF CABRERA

SOUTHWESTERLY YETO 4  EA SMOOTH TO SLIGHT

EAST OF CABRERA

SOUTHERLY TO SOUTHWESTERLY 2 T 4 SEA SMOOTH TO SLIGHT

SARDINIA

SOUTHEASTERLR TO SOUTHERLY 3 TO 5 SEA SLIGHT TO MODERATE

ANNABA

EASTERLY TO SOUTHEASTERLY 3 TOT4 SEA SMOOTH TO SLIGHT

FURTHER OUTLOOK INCREASING WESTERLY TO NORTHWESTERLY OVER THE

BASINF

FORECAST FOR ALGERIAN COASTS VALID FOR TONIGHT NOVEMBER 25 TO

26 2Ø12

NEAR GALE NIL

SAIDIA TENES ALGIERS

--------------------

WEATHER CLEAR

VISI 3/5 MILES

WIND WESTERLY TO SOUTHWESTERLY 1Ø/2Ø KTS

SEA SMOOTH TO SLIGHT

ALGIERS BEJAIA TABARKA

----------------------

WEATHER CLEAR

VISI 3/4 MILES

WIND EASTERLY TO SOUTHEASTERLY 1Ø/15 KTS

SEA SMOOTH TO SLIGHT

END

NNNN

NAVTEX
ZCZC TA96
TTT
ANTIFER-PAS DE CALAIS-TAMISE
SUITE PROBLEMES TECHNIQUES LE CROSS GRIS-NEZ EST DANS L'INCAPACITE DEMETTRE LES BULLETINS METEO LARGES ET LES AVURNAV SUR MF ET HF JUSQUA NOUVEL ORDRE.
NNNN    23/11/2012

Un projet européen pour la réception des signaux AIS par satellite 19/11/2012 - Mer & Marine, Vincent Groizeleau
   Demain et mercredi, une réunion ministérielle des pays membres de l’Agence Spatiale Européenne se tient à Naples, en Italie. L’objectif de cette conférence, la première du genre depuis 2008, est de définir la politique de l’ESA et les programmes qui seront financés dans les prochaines années. Parmi eux pourrait se trouver un système d’identification automatique des navires par satellite.
   Initialement conçu comme un outil de prévention contre les collisions, l’AIS (Automatic Identification System) a vu son application s’étendre progressivement. Obligatoire depuis 2007 pour tous les navires de plus de 300 tonneaux de jauge brute, ce dispositif permet de disposer de différentes informations sur le navire, comme son identité, la nature de sa cargaison, son port de départ ou encore sa destination. Les signaux émis par les balises embarquées sont captés par des stations terrestres et servent notamment aux centres de surveillance du trafic maritime, comme les CROSS français. Rien qu’en Europe, il existe aujourd’hui 750 stations de réception AIS le long du littoral. Avec toutefois un problème de portée, les navires étant «invisibles » à une distance supérieure à 40 milles de la côte.

Capter les AIS dans une zone de fort trafic maritime
   Afin de bénéficier d’améliorer la surveillance du trafic maritime au-delà de cette limite, l’emploi du satellite est étudié depuis plusieurs années, avec déjà des applications opérationnelles. Placés en orbite basse, de petits satellites d’une trentaine de kilos permettent de capter les signaux AIS. Plusieurs systèmes sont déjà en service, comme celui du Canadien COMDEV (quatre satellites), le Norvégien AIS SAT (un satellite) ou encore le dispositif de l’Américain ORBCOMM, qui a vu deux satellites livrés début 2012.
   L’ESA, de son côté, réfléchit sur la mise en œuvre d’un système permettant non seulement de détecter des navires dans des zones de faible trafic, mais également sur des routes très fréquentées par les navires, notamment de commerce. « L’Agence Spatiale Européenne a lancé une étude en ce sens il y a deux ans pour étudier une architecture et voir s’il était possible d’atteindre un haut degré de performance, avec un système suffisamment puissant pour détecter au moins 80% des navires évoluant dans une zone de fort trafic maritime », explique-t-on chez Astrium, qui propose une solution dans la perspective du lancement potentiel d’un AIS spatial européen.

Une solution proposée par Astrium
   Le groupe a travaillé sur un satellite de 200 à 250 kilos, assez gros pour permettre une meilleure redondance, embarquer plus d’hydrazine (le carburant des satellites) et, ainsi, avoir une durée de vie de 7 à 8 ans, contre 2 ans environ pour les petits satellites. Evoluant à une vitesse d’environ 8 km par seconde, cet engin, avec un champ de vision de 2500 km de rayon, pourrait permettre de disposer d’une situation AIS à l’échelle mondiale. Le rafraichissement des données dépendrait ensuite du nombre de capteurs mis en orbite. Ainsi, avec un satellite, la durée entre deux passages serait en moyenne de 11 heures, alors qu’avec quatre engins, le temps moyen serait ramené à 3 heures. L’UE disposerait alors d’un outil de renseignement de premier plan dans le domaine de la surveillance maritime. Si les ministres européens décident de lancer ce programme, le nouveau dispositif sera mis en œuvre par l’Agence Européenne de Sécurité Maritime. Il complèterait les moyens de l’EMSA, notamment le réseau Safeseanet, qui intègre déjà les données AIS réceptionnées par les stations côtières.
   Le coût du projet est estimé à 100 millions d’euros pour le développement, la réalisation et le lancement du premier satellite jusqu’à la mise en service opérationnelle en orbite. Le coût d’exploitation est estimé à une dizaine de millions d’euros par an.

U-E-F : Actuellement, ce système fonctionne sur un canal VHF radiomaritime.
   Il existe du matériel qui permet de capter et d'interpréter ce système. Il faut pour cela résider en bord de mer. Il couvrira l'espace de propagation des ondes VHF.
   Une Université grecque propose un dispositif mondial gratuit qui permet de recevoir chez soi ce service sur ordinateur avec une connexion internet et un programme idoine.
   Son fonctionnement est assuré par des stations bénévoles connectées à l'internet qui envoie l'information correspondant à leurs zones.

- Initiatives U-E-F :
   Il y a quelques années à l'U.E.F. nous avions rêvé couvrir le territoire métropolitain par des stations de réceptions automatiques déportées.
   À cet effet, nous avions récupéré des ordinateurs périmés qui auraient servi de stations déportées dans les greniers accueillants.
   Nous nous sommes heurtés à l'absence de volontaires et à des points de droit.
   Nous nous sommes alors tournés vers un projet privé. Il n'est pas abandonné mais en attente par manque de points d'installations stratégiques.

12/10/2012 08:45 Jules-Julien. «Saint Lys Radio» revit au Musée des transports La Dépêche du Midi
   C'était avant l'ère des satellites, la commune de Saint-Lys a longtemps accueilli un centre de radiocommunications maritimes opérationnel entre 1948 et 1998. Son rôle dans la réception des messages émanant des navires était considérable. L'exposition mise en place par l'institut de technologies des transports et des communications de Toulouse en retrace l'histoire et le fonctionnement. L'une des salles d'exposition dévoile une belle collection de lampes de l'époque, celles qui ont précédé les transistors électroniques pour redresser le courant alternatif. Presque toutes sont de fabrication française. On découvre également d'intéressantes photographies des deux sites, ainsi que quelques appareils récepteurs. Par ailleurs, une large place est faite aux explications techniques que l'on détaille avec curiosité. On s'étonne également de la précision des statistiques concernant les accidents survenant sur les bateaux. A compter de 1983, le CCMM, centre de consultations médicales maritimes de Purpan, fonctionnait avec le centre de Saint Lys pour recevoir 24h/24 les appel de détresse venant des navires. Combien de capitaines ont du avoir recours aux documents médicaux embarqués, les «médecins de papier» pour faire face à une grave maladie d'un marin, avec l'aide des liaisons radio ! L'exposition a été mise sur pied avec les documents et le matériel de l'association «Art, culture et patrimoine» de Saint-Lys.
   Musée des Transports, 93 avenue Jules Julien. 05 61 55 02 10 et ittc@orange.fr. Ouverture le jeudi et sur rendez-vous.
Grimeton SAQ :
   Emission le mercredi 24 octobre 2012. 10h30 UTC sur 17,2 Khz.
   Prises d'antenne à partir de 10h00.
Le CROSS Corsen fête ses 30 ans 19/10/2012 (meretmarine.com)
   Le 15 octobre 1982 à minuit, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Corsen entrait en service et inaugurait ses nouveaux locaux situés encore aujourd’hui à la pointe de Corsen, sur la commune de Plouarzel, dans le Finistère. Le CROSS Corsen remplaçait deux centres préexistants : le Sous-CROSS Iroise, chargé de coordonner les opérations de sauvetage en mer entre Penmarc’h et Morlaix et la cellule de surveillance du trafic maritime dont les opérateurs surveillaient le dispositif de séparation du trafic d’Ouessant directement depuis la tour de la pointe du Stiff, localisée sur l’île d’Ouessant.
   En 30 ans, le CROSS Corsen aura dirigé 21.000 opérations de sauvetage et d’assistance au profit de 42.000 professionnels et usagers de la mer.
   En matière de surveillance du trafic maritime, le cap des 1.5 million de navires suivis aux abords du rail d’Ouessant sera franchi au printemps 2013. Avec l’apport de réglementations plus contraignantes et grâce à la modernisation des équipements de détection, le taux d’identification des navires dans le rail est passé de 25% en 1982 à 99.9% en 2012.
   Si les outils de gestion des opérations de sauvetage, de transmission, de détection et d’identification des navires n’ont cessé d’être modernisés pendant ces trente dernières années, il devenait nécessaire d’adapter les locaux du CROSS à ces évolutions afin de lui permettre d’intégrer les dernières générations d’équipements qui entreront en service à partir de 2013.
   Ce trentième anniversaire est donc marqué par le démarrage d’un important chantier de modernisation des locaux opérationnels du CROSS Corsen, qui s’étalera sur une période de 8 mois.
   Le CROSS Corsen est aujourd’hui un service spécialisé de la direction interrégionale de la mer Nord Atlantique Manche Ouest, dont le siège est situé à Nantes. Il exerce ses missions sous la responsabilité du Préfet maritime de l’Atlantique. Pour l’exécution de ces missions, le CROSS met en œuvre les moyens des administrations, de la Marine nationale, des Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) ou encore des moyens privés présents en mer. Ces moyens consacrent chaque année 2500 heures de leur activité à des missions de sauvetage, d’assistance ou de surveillance du trafic maritime coordonnées par le CROSS Corsen.
   En 2011, le CROSS Corsen a dirigé 826 opérations de sauvetage et d’assistance, identifié 47.441 navires dans la zone de compte-rendu obligatoire instaurée autours du rail d’Ouessant, et assuré le suivi de 67 navires de commerce en avarie dans ce secteur.
Le dernier survivant de la bataille du Jutland cédé au musée de la Royal Navy 17/10/2012 Dossier(s) :Royal Navy  meretmarine.com
   Presque centenaire, le croiseur HMS Caroline, dernier bâtiment à avoir participé à la grande bataille navale du Jutland, en 1916, voit sa préservation assurée. A l’issue de longues négociations entre le gouvernement d’Irlande du Nord et le ministère britannique de la Défense, il a été convenu de céder ce monument historique au National Museum of the Royal Navy (NMRN). Le HMS Caroline, qui a servi jusqu’en 2011 de quartier général à la division nord-irlandaise de la réserve de la marine britannique (Royal Navy Reserve), va demeurer à Belfast, où le croiseur est amarré depuis 1924 au profit de la RNR. Ce changement de propriétaire va permettre de lancer un programme de restauration du bâtiment, qui sera ouvert au public et complètera la collection historique du nouveau quartier de Belfast consacré au Titanic.
   Construit par le chantier Cammell Laird de Birkenhead en 1914, le HMS Caroline mesure 128 mètres de long pour 12.6 mètres de large. Ce bâtiment de 4700 tonnes en charge, capable d’atteindre la vitesse de 28 nœuds, faisait partie de la série des 28 croiseurs légers de la classe C. Il était armé par un équipage de 325 hommes disposait de quatre canons de 152 mm, deux canons de 76 mm et quatre tubes lance-torpilles.

Le HMS Caroline (© : ROYAL NAVY)
   Le HMS Caroline partie de la Grande Flotte conduite par l’amiral Jellicoe, le 31 mai 1916, lors de la bataille navale majeure de la seconde guerre mondiale. Au cours de cet engagement titanesque, 151 bâtiments britanniques (dont 28 cuirassés et 9 croiseurs de bataille) affrontèrent 99 unités de la marine allemande (dont 22 cuirassés et 5 croiseurs de bataille) au large du Jutland, en mer du Nord. Le combat se traduisit par une victoire tactique pour la Hocheseeeflotte du Kaiser, emmenée par l’amiral Scheer, mais la Grand Fleet britannique, plus puissante, poussa les Allemands au repli vers leurs ports, d’où ils ne sortirent plus jusqu’à la fin de la guerre. Plus de 8000 marins moururent au cours de la bataille, dont 6000 britanniques, en grande partie les équipages des croiseurs de bataille HMS Invincible, HMS Indefatigable et HMS Queen Mary, coulés par leurs homologues allemands, moins lourdement armés mais plus résistants.
Ex-Jeanne d'Arc. Objectif déconstruction d'ici fin 2017 20 septembre 2012 Le Télégramme.
La Marine vient de lancer son appel d'offre pour la démolition de l'ex-Jeanne d'Arc et de l'ex-Colbert. Le marché pourrait être attribué fin 2013, et le chantier lui-même durer quatre ans.
Fin 2017, théoriquement, l'ex-Jeanne d'Arc et l'ex-Colbert, désormais désignés par de simples numéros de coque, ne seront plus qu'un souvenir. L'appel d'offres pour les deux "navires condamnés" vient d'être publié au Journal officiel. En tout, 19.000 tonnes d'acier et de déchets industriels à "déconstruire" avec comme priorité le respect de l'environnement. Et éviter la pantalonnade de l'ex-Clemenceau, parti pour l'Inde avant de revenir à Brest pour être finalement démoli en Grande-Bretagne.

-ooOoo-

La Jeanne d’Arc et le Colbert sur le chemin du démantèlement 21/09/2012 meretmarine.com
   Après 46 ans de service, le célèbre porte-hélicoptères Jeanne d’Arc a bien perdu de son lustre. Depuis 2010, la Jeanne n'est plus qu'un numéro de coque, Q 860, qui flotte dans la base navale de Brest. L'ex-croiseur Colbert quant à lui, désarmé en 1991, après avoir servi de musée à Bordeaux, a rejoint Landévennec en 2007. Leur fin de vie est bien programmée. L'appel d'offres pour ces deux «navires condamnés», longs de plus de 180 mètres, vient d'être publié au Journal officiel. Pas question pour la Marine nationale de se lancer dans des péripéties comme celles du Clemenceau, parti pour l'Inde pour revenir à Brest avant d'être démoli en Grande-Bretagne. Désormais, tout est bordé, le cahier des charges très détaillé. Avec une priorité: le respect de l'environnement.

48 mois de démolition :
   Dans l'appel d'offres, il est précisé que le démantèlement de l'ex-Jeanne d’Arc et de l'ex-Colbert - soit 19.000 tonnes pour les deux coques - et le traitement des déchets doivent être réalisés dans un pays membre de l'Union européenne. Il est souligné que les bassins des bases navales de la marine «ne sont pas mis à disposition» du titulaire du marché. Il s'agit d'un démantèlement complet des deux navires condamnés «depuis leur prise en charge sur leurs lieux de stationnement actuels, jusqu'à l'élimination et la valorisation du dernier déchet ou matériau». Le transport vers le(s) sites(s) de démantèlement fait partie du programme, tout comme les opérations de dépollution, de déconstruction, de ségrégation des déchets, d'élimination des déchets dangereux ou non recyclables, et de recyclage ou la vente des matériaux valorisables. Le texte précise encore que dans l'hypothèse où le démantèlement ne se ferait pas en France, le marché prendra en compte «les exigences imposées par la réglementation relative au transfert transfrontalier des déchets». L'attribution de ce type de marché, fort complexe, prend du temps. La notification pourrait intervenir fin 2013. Il faudra ensuite 48 mois pour la démolition

Le porte-aéronefs HMS Illustrious sera transformé en musée
   Alors que le HMS Ark Royal va être vendu à la démolition, le dernier porte-aéronefs du type Invincible sera conservé pour être transformé en musée. C’est ce qu’a annoncé le gouvernement britannique le 10 septembre. Cette décision met fin aux nombreuses supputations quant à l’avenir du HMS Illustrious, que certains voyaient transformés en héliport flottant pendant que d’autres estimaient qu’il serait coulé et deviendrait un récif artificiel. C’est en 2014 que le bâtiment sera désarmé, après 32 ans de service au sein de la Royal Navy. « Nous voudrions qu’il soit conservé comme un témoignage du travail que ce bâtiment, ainsi que l’Invincible et l’Ark Royal, ont effectué pour protéger le Royaume-Uni », explique Philip Dunne, ministre britannique de la Défense, qui évoque la piste de projets innovants à mette en place avec des organismes, y compris privés, pour préserver le bâtiment, long de 209 mètres et présentant un déplacement de 22.000 tonnes en charge.
   Dernier porte-aéronefs conçu pour la mise en œuvre des avions à décollage court et appontage vertical Harrier, le HMS Illustrious a été lancé aux chantiers Swan Hunter en 1978 et admis au service actif en 1982, deux ans après son aîné, le HMS Invincible (mis en réserve en 2005) et trois ans avant le HMS Ark Royal, retiré du service début 2011, en même temps que les Harrier. Durant trente ans, ces porte-aéronefs ont, à tour de rôle, endossé la fonction de navire amiral de la flotte britannique, intervenant aux quatre coins du monde, notamment aux Malouines, en ex-Yougoslavie ou encore dans le Golfe. Faute d’avions, le HMS Illustrious a été transformé l’an dernier en porte-hélicoptères, en attendant la mise en service du nouveau porte-avions britannique, le HMS Queen Elizabeth, qui sera doté du successeur du Harrier, le F-35B, doit intégrer la flotte britannique vers 2015.

La Voix de la Russie La radio sans frontières 21.08.2012
   La radiodiffusion de Russie fête aujourd'hui son 90ème anniversaire. Les premières émissions expérimentales ont été diffusées par la Station centrale de radiodiffusion de Moscou.
L'époque de la radiodiffusion a commencé par une invention historique. En 1895 le scientifique russe Alexandre Popov a présenté à ses collègues pendant la réunion à Saint-Pétersbourg de l'Association des physiciens et des chimistes, le premier récepteur radio dans le monde qu'il avait construit. Cette invention transmettait les signaux à la distance de 250 mètres. La première radiogramme a été diffusée à l'aide de l'alphabet Morse et se composait de deux mots : « Heinrich Hertz ». La première émission expérimentale a été diffusée en Russie le 21 août 1922. La première voix humaine diffusée n'était pas la voix d'un artiste professionnel mais d'un ingénieur de la Station centrale radiophonique de Moscou. A l'époque c'était un édifice unique, a raconté le conservateur principal du Musée centrale de communication Popov Vladimir Orlov.
   « Les indicatifs de la Station radiophonique de Moscou se composaient de deux lettres « LM » qu'on pouvait déchiffrer comme « Moskva-Lapa ». A l'époque la Station centrale de radiodiffusion était l'une des plus puissantes dans le monde. L'émission expérimentale a duré deux mois. Pendant cette période les stations de radio de réception définissaient la qualité de l'audition du nouveau radiodiffuseur ».
   Le premier concert a été diffusé par la radio à Moscou en septembre 1922. Ce jour là, les gens ont pu entendre pour la première fois : « Ici Moscou! Captez l'onde de 3000 mètres et écoutez ! ».
   Au début du XX siècle la radiodiffusion en Russie se développait activement. Les autorités du pays comprenaient que l'invention était prometteuse. La radio c'est le même journal mais sans papier et distance, croyait-t-on en URSS : mois cher et plus rapide. A part cela, la radio avait encore un avantage : elle était accessible pour tout le monde. En URSS la diffusion régulière a commencé le 1 décembre 1924.
Le Musée Radio Maritime ARGOS ouvre ses portes. Alprech, 62 Le Portel.

Bonjour à tous, Après bien des déboires j'ai le plaisir de vous annoncer que Nous venons d'obtenir l'autorisation pour activer l'île aux oiseaux depuis la cabane tchanquée n°53. De la mairie de LA TESTE DE BUCH, pour le 1 et 2 septembre 2012. Indicatif obtenu TM5O. Nous avons l'autorisation entre les 2 pleines mer c'est-à-dire entre 6h30 et 19h00. Mais nous essaierons de continuer la nuit depuis le bateau. QRV sur 20m,40m et peut-être 80m,15m,10m et 160m si possible. SSB, CW, mode digitaux. 2 stations, en même temps sur bandes différentes. Bien entendu trafic comme habituellement en split RX up 5 to 10, 2 to 5 en CW. Infos sur QRZ.com et log sur CLUBLOG.  73s Victor F6LIA
OPERATION ARACE/TSR - SAINT MALO 2012 Les Radio Communications et la mer - Les 22, 23 et 24 juin Inauguration du musée Radiomaritime LE MUSÉE RADIO MARITIME ARGOS (1) OUVRE SES PORTES - Une information bien triste : Gilbert ARAN F5JEO nous a quitté - La bonne action du jour, CLMColbert - Comment écouter Radio Vatican en français à partir du 1er juillet 2012 - Le cuirassé USS Iowa part vers Los Angeles pour être transformé en musée - Nos morts - De Lille à Marseille, la surveillance des pêches centralisée à Etel dans le Morbihan - 04 avr 2012 Radio Canada Internationale, restriction des émissions, Hugo PRÉVOST - Réunions publiques - Eurosatory - Forum National des associations et des fondations - Nos morts - Des écoutes sur la fréquence des policiers publiées sur Internet - Passion radioamateur 2.0 - Récepteur radio numérique DRB-32 - Nos morts - Les émissions thématiques - L'US Navy offre une cure de jouvence au cuirassé USS Missouri - Nos morts - Quelques récepteurs sérieux pour radio-écouteurs bien sages - Copyright et Droits d'Auteur -

OPERATION ARACE/TSR - SAINT MALO 2012
Les Radio Communications et la mer

   Les radioamateurs de la côte d’émeraude regroupés au sein de l’ARACE (Association des Radios Amateurs de la Côte d’Emeraude) souhaitent saisir l’occasion unique qui leur est offerte, avec le départ de la «TALL SHIPS RACE» à Saint Malo, pour célébrer et renforcer les liens d’amitié avec les marins. Ce sera l’occasion de promouvoir le radio amateurisme en tant qu’activité scientifique, sociale et ludique, ouverte à tous.
   Profitant du site exceptionnel de la cité d’Alet et du soutien très apprécié et efficace de la municipalité de Saint Malo, l’ARACE organisera, des démonstrations et des contacts radio avec l’indicatif TM0TSR, un musée de la radio pour les nostalgiques, des démonstrations de matériel ICOM aura lieu toute la semaine (IC-7000, IC-7600, IC-7200, IC-9100).   A noter également l'exposition de matériels marine et RA qui sera réalisée par ICOM les 6,7 et 8 juillet . Des conférences seront organisées pour tous publics.
Gratuit.
   De nombreuses personnalités radioamateur viendront à Saint Malo pour soutenir notre action et participer à nos activités. Parmi celles-ci des personnalités internationales comme le Président de l’IARU-Région 1, le Président de l’IARC (International Amateur Radio Club) représentant l’Union Internationale des Télécommunications à Genève, et des personnalités nationales comme le Président du REF-Union, le Conservateur du musée des transmissions à Rennes et le Directeur général ICOM-France.
   Une transmission en direct de l'évènement sera diffusé par streaming sur www.tm0tsr.fr grâce à nos partenaires de diffusion, Wibox, Allo numérique.
   Rendez-vous donc du 2 au 8 juillet 2012 à St-Malo
   Camping sur le site et à proximités (à réserver), camping-car accepté, Tél. 02 99 81 60 91
(http://www.ville-saint-malo.fr/tourisme/les-campings/camping-de-la-cite-dalet)
   Soirée chant de marins le 05 juillet à 20h-22h30, restauration sur place, buvette.
   Entrée gratuite, parking extérieur.     Plus d'infos sur www.tm0tsr.fr

Les 22, 23 et 24 juin Inauguration du musée Radiomaritime
LE MUSÉE RADIO MARITIME ARGOS
(1) OUVRE SES PORTES

   Depuis 2004, l’association pour la sauvegarde du patrimoine radio maritime travaille à la création d’Argos, un musée Radio Maritime (le premier en France), sur le site de l’ancienne station côtière radio maritime Boulogne Radio à Alprech.
   L’entrée du musée se fait par l’arrière d’un bateau. Au fil de la visite, on y découvre la cabine du radio, la passerelle, le poste de pilotage… Dans la salle « A bord des bateaux », le matériel d’époque est classé par ordre d’ancienneté : sondeur, radio récepteur, émetteur, manipulateur morse, lampemètre, ondemètre, radar, système de navigation DECCA ayant servi au débarquement… une salle vidéo, une maquette de bateau, une station radio ou encore des vitrines… Tous ces appareils sont le fruit de donateurs comme les armateurs ou encore des particuliers, membres ou non de l’association. Des écrans numériques vous fournissent les explications sur le matériel ou des images de la vie à bord. Le musée respire la passion et le savoir-faire des membres actifs de l’association qui oeuvrent au quotidien pour faire perdurer notre patrimoine maritime.
   L’inauguration aura lieu les 22, 23 et 24 juin prochains. Un programme riche en animations vous attend :

Vendredi 22 juin : à la médiathèque à 17h30 :
- Accueil en musique par l’ensemble de clarinettes Woody Wood Player
- Exposition de timbres et cartes postales sur la radio et les phares à la médiathèque à 19h00 : conférence sur les métiers de la radio maritime – sur réservation

Samedi 23 juin : Salle Yves Montand à 20 h 30 :
- Concert par l’orchestre Opal Sinfonietta sur le thème de la mer et du Titanic.

Dimanche 24 juin : Eglise Saint Pierre Saint Paul :
- Messe à la mémoire des opérateurs radio et marins disparus en mer à 10h00.
- Inauguration du Musée à Alprech dès 11h30 : visite du musée, chants marins, maquettes, patrimoine maritime…

(1) Alprech se trouve sur la commune du¨Portel (62) sur la route qui conduit au cap d'Alprech.


L'U.E.F. Y ETAIT !

Notre reportage dans

TSF Internationale 2207


Au Portel, une nouvelle vie démarre pour le patrimoine radiomaritime par Céline Rudz 25/06/2012 boulogne@lavoixdunord.fr
   Inauguré hier matin sur le site d'Alprech, au Portel, le musée Argos fait revivre le patrimoine radiomaritime. Les anciens locaux de Boulogne Radio ont été transformés en lieu d'exposition permanente. Les passionnés y raconteront l'histoire et les petits secrets des radars, récepteurs et autres systèmes de navigation qui ont marqué leur vie.
   Depuis 2008, les anciens locaux de Boulogne Radio ont connu une sacrée transformation. Entre 1908 et 2000, cette station terrestre assurait une veille de sécurité ; communiquait les bulletins météo, les avis aux navigateurs, les télégrammes ; et transmettait les communications téléphoniques.
   Les bâtiments accueillent maintenant le musée Argos, qui a vu le jour grâce à la volonté de l'Association pour la sauvegarde du patrimoine radiomaritime et de la municipalité du Portel.
   Depuis sa création, en 1996, l'association participe à de nombreux événements : fête de la Mer, fête de la Beurière, etc. Elle a rassemblé matériel et documentation, aujourd'hui exposés à   Alprech, après quatre ans de travail. Le musée Argos - du nom d'un géant de la mythologie grecque, doté de 100 yeux - sera tout sauf statique : « La visite sera vivante, avec des explications d'hommes du terrain », assure Laurent Feutry, maire du Portel.

Matériel authentique
   « Le matériel a été disposé par ordre chronologique, précise Gérard Joly, président de l'association. On trouve des récepteurs des années 30, des sondeurs, des radars ou encore un système de navigation mis au point pour les bombardiers pendant la Seconde Guerre mondiale. » Mais aussi des cartes ; des traceurs de routes ; une partie consacrée au sauvetage, avec un émetteur-récepteur à manivelle, une balise individuelle... « Tout vient d'armements ou des greniers et caves de particuliers comme nous, ayant travaillé dans ce domaine. Parmi notre centaine d'adhérents, il y a des anciens "radios" de bord, d'autres qui travaillaient à Boulogne Radio ou étaient chargés de la maintenance des appareils. » L'exposition permet de mieux comprendre l'évolution technologique de ces quelques décennies. De manière ludique et interactive :la cabine d'un « radio », reconstituée à taille réelle. devrait beaucoup plaire aux jeunes visiteurs, principal public visé par le musée.

Une information bien triste :
   Gilbert ARAN F5JEO nous a quitté pour aller en direct vers le paradis des bienfaiteurs de la radio.
   Un article circonstancié sera très prochainement édité dans TSF Internationale et autres médias.
   Gilbert a fait beaucoup pour la gloire du bâtiment dont la photo vous est proposé en dessous.
Fil info Bretagne Radio vacation pêche. Les adhérents en baisse constante 29 juin 2012  Le Télégramme
   La situation de Radio vacation pêche, qui tenait son assemblée générale, hier, à Penmarc'h, reste tendue. À l'érosion de ses adhérents s'ajoutent des difficultés de service. Un appel aux bénévoles est lancé.
   «On ne te laissera pas tomber Gildas!» La déclaration faite sur le ton de l'humour, hier, à Penmarc'h par Jean-François Garrec, président de la CCI à Gildas Tirilly, président de Radio vacation pêche (RVP), lors de l'assemblée générale de l'association, témoigne des difficultés qu'elle rencontre. Mais aussi de la volonté des institutions (CCI, conseil général notamment) de trouver des solutions pour que le service, qui existe depuis douze ans, soit toujours présent. Reste que cela est pour le moins tendu. Deux raisons à cela.

Un appel lancé au bénévolat
   La difficulté rencontrée par la CCI pour assurer le service de vacation en est une. De six opérateurs radio au lancement de RVP, ils ne sont plus aujourd'hui que deux, salariés des criées de Penmarc'h et Loctudy. Auquel s'ajoute un bénévole. Le bénévolat, c'est la solution vers laquelle RVP entend se tourner pour gagner en flexibilité. En faisant notamment appel aux membres de la SNSM, de Saint-Guénolé, de Loctudy... C'est l'idée lancée hier par Jean-Pierre Le Pemp, secrétaire de la CCI. D'autant que l'accroissement de la charge de travail sous criée «complique les besoins de disponibilité radio», souligne Gildas Tirilly qui rappelle que la durée des vacations a été réduite (une heure par semaine). Il a bien été fait appel à des jeunes. «Cela n'a pas fonctionné, ils sont impressionnés par cette activité», explique Christophe Hamel, directeur des criées de Cornouaille.

De nouvelles habitudes ont été prises
   À cette première difficulté, s'ajoute la diminution constante du nombre des bateaux adhérents. Ils étaient 62 en 2010, 56 en 2011 et sont actuellement une cinquantaine. Contre 173bateaux en 2000, à la création de RVP. Depuis sa création, l'association née pour «rétablir ce lien des navires avec la terre pour des raisons de sécurité et afin de préserver la qualité des relations humaines», a vu ses adhérents fondre. Les plans de casse, départs à la retraite, vente de bateaux (avec perspectives 2013 défavorables) l'expliquent. Mais pas seulement. «Les nouvelles générations se sentent moins concernées», avance Gildas Tirilly. Les habitudes ont changé. «Tout le monde est équipé de satellite, de téléphone, quand je vois l'armement de Jo, il y en a aucun qui cotise», constate Pierrick Joncour, vice-président de la CCI en charge des questions maritimes. «Pourtant, il y en a beaucoup qui nous écoute», assure Gildas Tirilly. Cette baisse d'adhérents signifie une diminution des rentrées financières. Les appels au secours lancés l'année dernière ont été entendus. La situation n'est pas catastrophique mais, sans subvention, RVP aurait bien du mal à continuer à tisser ce lien entre la mer et la terre. Mais cela devient de plus en plus difficile.
Stéphane Guihéneuf

La bonne action du jour :

Merci à Sud-Ouest du souvenir d'un bien triste appareillage...  (Sud-Ouest 1er juin 2012)

Comment écouter Radio Vatican en français à partir du 1er juillet 2012
   Si vous nous écoutez en FM et/ou sur les radios partenaires (RCF, Radio Notre Dame, Réseau Cofrac, Voix de la Charité, Radio Ville Marie ……) ce message ne vous concerne pas.
   Si vous vivez en Afrique ou au Moyen Orient, ce message ne vous concerne pas non plus.
   Mais si vous vivez en Europe ou en Amérique et si vous aviez l’habitude de nous écouter sur les ondes courtes et moyennes, sachez que cela ne sera plus possible à partir du 1er juillet.

Vous pourrez continuer à nous écouter :
Par internet, en direct et en différé, à l’adresse ,
Ou par satellite Eutelsat : Hotbird 13° Est – (canal Radio Vaticana 105)

Pour plus d’informations vous pouvez nous adresser :
un mail à
ou un courrier à Radio Vatican, rédaction française, 00120 Cité du Vatican
Radio Vatican en Français continuera d’être diffusé sur l’onde moyenne 585 Khz et sur les ondes courtes 9610 Khz (Amérique du Nord) et 15 595 Khz (Moyen-Orient)

   A partir du 1er juillet 2012, Radio Vatican cesse d’émettre en ondes courtes et moyennes vers l’Europe et les Amériques. C’est une nouvelle étape qui s’ouvre : après avoir célébré son 80° anniversaire en 2011, la radio du Pape mise sur les nouvelles technologies de communication pour propager son message au service de l’Evangile et de l’Eglise. Les programmes de Radio Vatican en quarante langues sont retransmis, sur la bande FM et sur les ondes moyennes, par un millier de radios locales ou régionales dans environ 80 pays des cinq continents. Ils sont par ailleurs accessibles, partout dans le monde, en direct sur cinq canaux web et à la demande et en en podcast sur le site de Radio Vatican www.radiovaticana.va.

Continuez donc à nous écouter mais... autrement.
Traduction intégrale du communiqué du père Federico Lombardi, directeur général de Radio Vatican et du Bureau de presse du Saint-Siège
Une nouvelle étape dans l’histoire de Radio Vatican
Des Ondes Courtes aux nouvelles stratégies de communication
   Après avoir célébré l’année dernière son 80ème anniversaire, Radio Vatican est prête à affronter une nouvelle étape de son histoire en confiant toujours plus son message de service à l’Evangile et à l’Eglise aux nouvelles technologies de communication.
   Les programmes radiophoniques en quelque 40 langues de Radio Vatican – reçus par satellite ou par internet – sont aujourd’hui retransmis par un millier de radios locales ou régionales en FM ou OM dans environ 80 Pays des cinq continents.
Ils sont de plus accessibles en live sur cinq canaux web, à la demande et en podcast, partout dans le monde où il est possible de se connecter au site de Radio Vatican :
   Les informations et les textes publiés par écrit en 40 langues et 13 alphabets différents sur le site représentent également une source d’information très riche, et le service RSS ainsi que les newsletters sont envoyées quotidiennement à de nombreux abonnés en différentes langues ( non seulement européennes, mais également, par ex., en chinois, hindi, tamil…).
   L’étroite collaboration avec le Centre de Télévision du Vatican a par ailleurs permis de développer aussi un service vidéo très riche sur le Réseau et cet instrument innovant qu’est le « Vatican player », qui offre non seulement les images et les sons des activités du Pape en live et à la demande, mais les relie systématiquement à l’agenda des rendez-vous du Pape et ainsi aussi aux textes et aux articles des journalistes de Radio Vatican sur les événements en question. Par le biais du « Vatican player », les sites web du monde entier peuvent recevoir et relancer systématiquement sur la toile images, voix et textes du Pape et du Saint-Siège.
   La fréquence radiophonique « Radio Vatican en direct » sur l’arc de 24 heures est aujourd’hui bien écoutée en FM sur Rome, et en DAB e DAB+ sur une bonne partie du territoire italien, permettant un dialogue toujours plus intense avec la vie et la culture italienne et avec l’Eglise en Italie.
   Vu la vaste accessibilité de ses services à travers les retransmissions radio locales, régionales ou nationales, et par le Web et certains canaux satellitaires, Radio Vatican considère qu’il est désormais possible de réduire son travail de retransmission par le biais des technologies traditionnelles des Ondes Courtes et des Ondes Moyennes, en transférant ainsi des ressources vers de nouvelles directions.
   Dès lors, à partir du 1er juillet, cesseront du Centre Emetteur de Santa Maria di Galeria toutes les retransmissions en Ondes Moyennes et en Ondes Courtes vers la majeure partie de l’Europe et des Amériques, qui sont justement les régions du monde où la couverture par les retransmissions radio et l’accès à Internet sont désormais les moyens les plus utilisés pour bénéficier des services de Radio Vatican.
   La réduction actuelle concerne environ la moitié des temps de retransmission du Centre Emetteur, dont on étudie la restructuration en fonction des nouvelles technologies de communication. Au cours des prochaines années on prévoit d’ultérieures réductions des retransmissions en Ondes Courtes, en tenant compte cependant toujours du devoir de servir avec une attention particulière ces régions et populations plus pauvres ou en situations de difficulté (en particulier en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie), qui n’ont pas d’autres alternatives pour recevoir de manière capillaire la voix du Pape et de l’Eglise.
   Dans les prochains jours, les programmes radiophoniques, dans les différentes langues, informeront leurs auditeurs de cette nouvelle situation, en fournissant aussi des suggestions et des indications pour que les auditeurs radio habitués aux Ondes Courtes ou Moyennes puissent recourir aux moyens alternatifs disponibles pour profiter des services de Radio Vatican.
   Les retransmissions internationales en Onde Courtes et Moyennes de Radio Vatican ont rendu un service d’une valeur incalculable dans l’histoire de l’Eglise – surtout en Europe – au cours du XXème siècle, pour soutenir les populations opprimées par la guerre et par les totalitarismes. Alors que cette technologie cède la place aux nouveaux moyens de communication, nous voulons exprimer toute notre gratitude à ceux qui y ont consacré, avec intelligence et grande générosité, leurs forces et leur cœur pour le bien d’un nombre infini de personnes.
Le cuirassé USS Iowa part vers Los Angeles pour être transformé en musée
   Le cuirassé USS Iowa (BB 61) a quitté samedi le port de Richmond, en Californie, afin d'être remorqué vers Los Angeles. C'est là que le vénérable bâtiment sera transformé en musée.   Premier d'une série de quatre cuirassés, comprenant également l'USS New Jersey (BB 62), l'USS Missouri (BB 63) et l'USS Wisconsin (BB64), l'USS Iowa a été mis sur cale en juin 1940 à l'arsenal de New York. Lancé en août 1942, il a été mis en service en février 1943 et participa aux combats contre les Japonais dans le Pacifique. Long de 270.6 mètres pour une largeur de 33 mètres, le bâtiment affiche à l'origine un déplacement de 52.000 tonnes. Développant une puissance propulsive de 212.000 cv, il peut atteindre la vitesse de 33 noeuds. Côté protection, l'épaisseur de la ceinture est de 307 mm, alors que le navire dispose de trois ponts blindés totalisant 285 mm. La protection frontale des tourelles principales est assurée par une épaisseur de 432 mm. Côté armement, l'artillerie principale consiste en 9 pièces de 406 mm réparties en deux tourelles triples à l'avant et une tourelle triple à l'arrière. Chaque pièce tirait des obus de 1.2 tonne à près de 40 kilomètres. Les Iowa étaient également dotés, à leur mise en service, de 10 tourelles doubles de 127 mm, 20 canons de 40 mm et 49 pièces de 20 mm, des affûts essentiellement dédiés à la défense contre avions, notamment ceux des kamikazes.
   Placés en réserve en 1955, les quatre cuirassés du type Iowa ont été réactivés entre 1982 et 1989 (1984 pour l'Iowa) après une profonde refonte (seul le New Jersey avait repris du service en 1968 et 1969 à l'occasion de la guerre du Vietnam). L'artillerie principale a été conservée, de même que 6 tourelles de 127mm, alors que les cuirassés recevaient de nouveaux équipements électroniques et un armement récent. Ainsi, ils embarquèrent 32 missiles de croisière Tomahawk (dont certains emportant une tête nucléaire), 16 missiles antinavire Harpoon et quatre systèmes multitubes Phalanx. Ces cuirassés furent employés à diverses occasions, notamment au Liban en 1982 et lors de la guerre du Golfe en 1991. Ils furent ensuite replacés en réserve (dès 1990 pour l'Iowa) et progressivement désarmés. L'USS Missouri (1) a été transformé en musée à Pearl Harbor, alors que l'USS New Jersey peut être visité à Camden.
Information : Mer & Marine.

(1) Voir plus loin.

   Aux USA quelques unités exemplaires sont préservées. Le dispositif appliqué nécessite une action économique bien organisée qui permet d'assumer les frais d'entretiens et autres.
   En France, on a réussi pour l'instant à préserver quelques sous-marins et le Maillé-Brezé à Nantes.
   L'U.E.F. a participé à l'aventure du CLM Colbert dont nous conservons un ineffaçable souvenir. L'histoire avait bien débuté grâce à un vaste mouvement bénévole et passionné. Elle aurait pu perdurer si quelques "galonnés" s'étaient abstenus de parasiter à leurs seuls profits une entreprise difficile.
   Une fois le sabotage accompli, nul n'a été puni. Ce n'est pas très moral. 
   Je rends hommage une fois encore à F5JEO (Gilbert) qui n'a pas compté ses efforts et sa passion communicative. Dommage que ce ne soit plus qu'un souvenir.
   Non seulement, cela a détruit une activité viable. Ca a détruit toutes ambitions de conservations ultérieures. La Jeanne a été retirée dans l'indifférence générale. C'était le dernier exemplaire de toute une époque. 


Nos morts

Après 65 ans de la radiodiffusion, service de la Hollande Radio des Pays-Bas va s'éteindre cette semaine.
 Pour marquer la fin vers le bas, le Ministère présentera un marathon de 24 heures de radio en direct.

L'émission spéciale en direct, les
10-11 mai 2012 sera, une dernière fois, apporter ce sentiment d'un "home away from home" aux auditeurs néerlandais dans le monde entier, de rappeler aux gens comment la radio peut être un ami dans une terre étrangère.

En regardant en arrière ... et en avant
Durant le programme, accueille Karin van den Boogaert, Anouk Tijssen en Wim Vriezen regarderez en arrière au début de la station, la lecture audio en temps de guerre de Radio Oranje et des bulletins de nouvelles RNW nombreux sur les moments importants de l'histoire néerlandaise et dans le monde.

Hosts Karin van den Boogaert, Anouk Tijssen en Wim Vriezen
 
Hosts Karin van den Boogaert, Anouk Tijssen en Wim Vriezen Hôtes Karin van den Boogaert, Anouk Tijssen en Wim Vriezen

Bien sûr, ils n'oublieront pas l'une quelconque des programmes spéciaux du ministère de la culture ou la langue ou les spectacles spécifiquement pour les expatriés, les marins, et les chauffeurs routiers.  Ils vont puiser dans les archives de la musique et ils vont partager leurs souvenirs envoyés dans des auditeurs à travers le monde.
Bien que le service de la Hollande est de dire au revoir, ils seront également parler de l'avenir de la radio des Pays-Bas - la diffusion de la liberté d'expression dans les endroits où la liberté de presse est menacée et où les gens ne peuvent pas obtenir de l'information indépendante.

Rejoignez-nous!
Il existe de nombreuses façons de s'impliquer dans le marathon radiophonique.

Vérifiez la programme d'une heure par heure (en néerlandais) et d'écouter en ligne ou par satellite, sur ondes courtes ou mediumwave radio (cliquez ici pour les fréquences, c'est un fichier pdf en néerlandais). Vous pouvez également visionner des extraits sur BVN (voir ci-dessous).
Deuxièmement, vous pouvez voter sur le moment le plus mémorable de radio RNW (néerlandais) de ces 65 dernières années.

Enfin, vous pouvez partager votre propre mémoire des Pays-Bas Radio Worldwide.
Les meilleures histoires seront partagées sur l'air et tous les participants seront inscrits au tirage d'une copie d'un beau livre sur la fin du service du monde néerlandais: Je bande a rencontré Nederland (Votre lien avec les Pays-Bas).
Pour soumettre une entrée, un commentaire sur cette page (la page est en néerlandais, mais vous pouvez écrire en anglais) ou envoyer un courriel directement à:
mijnwereldomroep@rnw.nl . .

Pour accorder:
Radio:
Radio:

Le marathon radiophonique de 24 heures débute le 10 mai à 20:00 UTC (22:00 heure locale) et se poursuivra jusqu'au 11 mai à 20:00 UTC (22:00 heure locale).
La diffusion peut se faire entendre par l'intermédiaire d'ondes courtes en Europe (avec des résumés sur les ondes courtes dans le reste du monde), satellite (BVN) et Wereldomroep.nl (avec images).
Dans le Benelux, les auditeurs peuvent syntoniser sur 1296 AM. Cliquez ici pour des fréquences.

Télévision:
BVN couvrira également le marathon radiophonique.
Le jeudi 10 mai à 19:00 UTC (21:00 heure locale) avec une répétition le vendredi 11 mai à 07:00 UTC (09h00 heure locale), les reporters du département néerlandais de revenir sur leur voyage d'adieu qui a couvert tous les continents où les expatriés néerlandais et les émigrés ont écouté la radio des Pays-Bas.
Pendant l'émission, les auditeurs peuvent appeler et commenter les histoires.
Le samedi, 12 à 20:55 UTC (22.55 heure néerlandaise) avec une répétition, le dimanche 13 mai à 20:55 UTC (22.55 heure néerlandaise) mai, il y aura un regard rétrospectif sur l'émission d'adieu, y compris les faits saillants de 65 ans de radio et une fin très spéciale.

Aller à la www.bvn.tv pour les heures de diffusion locales.

De Lille à Marseille, la surveillance des pêches centralisée à Etel dans le Morbihan
   Un centre national de surveillance des pêches est créé au sein du Cross (centre de surveillance maritime) d'Etel (Morbihan), avec compétence sur les 3 façades maritimes de métropole, selon un arrêté publié mercredi au Journal officiel.
   Ce centre national, compétent pour les façades Manche-mer du Nord, Atlantique et Méditerranée, avec vocation à traiter l'outre-mer, fonctionnera 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Il sera désormais l'interlocuteur unique de l'Agence européenne de contrôle des pêches installée à Vigo (Espagne).
   Avec notamment la mise en place de moyens de plus en plus sophistiqués dans les navires pour évaluer les prises, le problème du contrôle des pêches devient « de plus en plus juridique, complexe, technique » d'où « un regroupement des compétences dans le cadre d'une structure qui fonctionne sans interruption », a commenté auprès de l'Afp Vincent Denamur, directeur du Cross Etel.
   L'arrêté précise notamment que le centre « est le point de contact opérationnel unique pour le recueil et le traitement de toute information relative aux activités de pêche illicite, non déclarée et non réglementée recueillies par les moyens nautiques et aériens des administrations nationales et par les autorités portuaires ».
   La Commission européenne, qui fixe chaque fin d'année les quotas de captures de chaque espèce après des discussions marathon avec les Etats, impose aux pouvoirs publics de lutter contre la pêche illégale notamment les situations de « surpêche ».    AFP 19/04/2012
04 avr 2012 Radio Canada Internationale, restriction des émissions, Hugo PRÉVOST
   Radio-Canada a annoncé mercredi les effets des compressions de l’ordre de près de 200 millions $ sur trois ans annoncées la semaine dernière dans le cadre du budget fédéral. Plus de 650 employés du diffuseur public perdront leur emploi au cours des trois prochaines années, y compris 475 au cours de l’année 2012-2013. La société d’État, forcée de réduire ses services et surtout ses dépenses, prévoit également une baisse de son offre à l’international, ainsi que le retour des publicités à la radio.

L'entrée des bureaux montréalais de Radio-Canada. Photo : Radio-Canada
   Selon les informations diffusées par la SRC elle-même, les coupes budgétaires imposées par le gouvernement Harper, de l’ordre de 115 millions $ sur trois ans, sans compter environ 80 millions $ en primes de départ lors de la même période, représentent une diminution d’environ 10 pour cent de l’enveloppe budgétaire de la société, dont le financement s’élève à un peu moins de 1,1 milliard $.
   La direction prévoit pouvoir compenser ces pressions financières avec 50 millions $ de dollars en nouveaux revenus, et compte réduire ses dépenses de 150 millions $. Pour ce faire, la taille des services français, anglais, et de l’administration sera réduite, avec l’élimination de 215 postes du côté anglais, 153 du côté français et de 105 chez l’administration avant le 31 juillet 2012. Sur trois ans, les services anglais et français élimineront respectivement 256 et 243 postes équivalents à des emplois à temps plein, tandis que 151 employés de l’administration devront eux aussi libérer leurs bureaux.
   Du côté de la programmation, si la rumeur voulait que le service des sports soit éliminé, il n’en est rien. Radio Canada International (RCI), la voix de Radio-Canada à l’étranger, devra toutefois repenser entièrement son mode de fonctionnement, abandonnant la diffusion radio pour se concentrer uniquement sur le web.
   « RCI poursuivra sur le web sa mission de faire rayonner à l’étranger les valeurs démocratiques canadiennes », a déclaré Hubert Lacroix, président-directeur général de Radio-Canada.
   Il n’y aura plus de bulletins de nouvelles et les sections russe et brésilienne seront fermées. Ainsi, RCI se concentrera sur les cinq langues les plus parlées par son auditoire : français, anglais, espagnol, arabe et mandarin, précise Radio-Canada sur son site Internet. Cette transformation de RCI devrait permettre d’économiser 10 millions $.
   Autre point important, cadrant dans l’objectif d’augmenter les revenus « autogénérés », selon le terme employé par M. Lacroix, la SRC déposera une demande à la SRC pour que les chaînes de radio CBC Radio 2 et Espace Musique puissent ajouter de la publicité et des commandites à leur programmation. « Cette mesure nous permettra, grâce à CBC Radio 2 et à Espace musique, de demeurer un lieu de découverte pour les amateurs de musique canadienne. L’engagement de CBC Radio 2 et d’Espace musique envers leur rôle de soutien et de vitrine de la musique canadienne, tous genres confondus, restera aussi fort », a mentionné M. Lacroix.
   Toujours à la radio, les émissions de nuit à la Première Chaîne seront annulées, et le budget de production musicale à Espace musique réduit. Les créneaux de diffusion régionale sur les ondes d’Espace musique seront diminués de moitié.
   Radio-Canada accélèrera également la mise hors services des derniers émetteurs analogiques qui transmettent encore le signal télévisé de la SRC à environ deux pour cent des Canadiens qui n’ont pas fait le saut au numérique à la fin de l’été dernier, économisant du même coût 10 millions $.

Stratégie revisitée
   La SRC devra par ailleurs vraisemblablement retravailler et repousser l’entrée en vigueur de diverses mesures contenues dans sa stratégie de développement pour l’horizon 2015 intitulée 2015 : Partout, pour tous. « Même si le plan de CBC/Radio-Canada a été conçu spécifiquement pour protéger la Stratégie 2015, la Société devra également réduire ses ambitions dans certains secteurs, notamment l’expansion du service local, les chaînes spécialisées numériques, le nombre de grands événements qu’elle produit et/ou le budget qui leur est consacré, et les projets de programmation transculturelle », indique la SRC par voie de communiqué.
   Une réaction du Syndicat des communications de Radio-Canada, affilié à la CSN, et principal partenaire de la campagne Amis de Radio-Canada, est attendue pour 16h, à Montréal.
   D’autres mesures de réorganisation à Radio-Canada pourraient être dévoilées dans les heures et les jours qui suivront.
Réunions publiques :
*Microwave et RF :
Salon des radiofréquences, des hyperfréquences, du wireless et de la fibre optique.
Paris, Porte de Versailles du 3 au 5 avril 2012.
* Forum Radiocom :
Salon des utilisateurs de moyens de radiocommunication professionnelle.
Eurosatory :
Salon de la défense et de la sécurité terrestre.
Paris, Villepinte. Du 11 au 15 juin 2012.
Forum National des associations et des fondations.
Paris Porte Maillot, Palais des Congrès. 25 octobre . Org. SID Développement.


Nos morts

Avis de fermeture définitive
   La Radio nationale bulgare prend des mesures supplémentaires pour faire face à des réductions de son budget. En 2011, l'organisation fermée messages correspondants à Skopje, Belgrade, Bucarest et Berlin. Il a également coupé certaines émissions mediumwave.
   Maintenant vient la nouvelles que les services étrangers, Radio Bulgarie Internationale, est également sur ​​le point de faire des coupures. Programmes dans 10 des Balkans et les langues européennes seront transférés à partir ondes courtes à l'internet à partir du 1er Février 2012, selon les informations en bulgare sur le site internet de la station.
   Un site internet a été lancé par le directeur de la fréquence de la station, Ivo Ivanov, où les auditeurs peuvent signer une pétition "pour sauver les émissions de Radio Bulgarie sur ondes courtes et mediumwave."
(Source: BNR / Radio Bulgarie)
                                                ______________________________________________
   Chers auditeurs et amis de la radio à ondes courtes et la Bulgarie, avec une énorme regret que je tiens à vous informer de très mauvaises nouvelles.
   Après plus de 75 ans dans la diffusion mondiale du 31 Janvier 2012 à 2200UT Radio Bulgarie de la radiodiffusion sur ondes courtes et de cesser les ondes moyennes.
   Les premières émissions en ondes courtes de la Bulgarie a commencé le 16 Février 1936.

Moyenne des transmissions des ondes
En bulgare, albanais, grec, serbe et turc pour la péninsule balkanique


Émissions sur ondes courtes:
En russe et bulgare pour les Etats baltes, Ukraine, Moldavie, Russie et Asie centrale
En bulgare, allemand, français et anglais pour Europe centrale et occidentale
En espagnol et en bulgare pour l'Europe du Sud
En turc et bulgare pour la Turquie et le Moyen-Orient
En anglais, le bulgare et en français pour l'Amérique du Nord
En espagnol et en bulgare pour l'Amérique centrale et du Sud et les Caraïbes

La raison
   Pas d'argent pour la diffusion sur ondes courtes et ondes moyennes.
   La décision de la BNR est: Radio Bulgarie n'est pas nécessaire maintenant à sa ondes courtes et moyennes auditeurs des ondes.
   Et qui écoute des ondes courtes aujourd'hui ? Nous avons Internet.

   Maintenir les transmissions en ondes courtes a été une "Mission Impossible"! Le dernier espoir vient de mourir.
   Début de la fin. Les émetteurs ondes courtes de Kostinbrod Padarsko seront détruits dans les prochains mois. Nous attendons votre soutien moral ic :
  french@bnr.bg 


 

- On vous écoute...


Internet La Netiquette (les bonnes manières dans l'internet ou comment ne pas être complice des diverses nuisances qui circulent sur la toile).

Quelques récepteurs sérieux pour radio-écouteurs bien sages.


ICOM ICR-9500 
(12.950 E)

JVC NRD-545
(2950 E)

AOR AR-3000A
(1099 E)




AOR AR-8200
(599 E)

Bien décoder.

MULTIPSK 
Patrick LINDECKER, F6CTE.

A télécharger sur le site de l'auteur = http://f6cte.free.fr 
N'oubliez pas de payer la version complète.
Cela aidera et encouragera le concepteur. Merci pour lui.


SANGEAN ATS 909
(189 E)


 


 

Copyright et Droits d'Auteur:
   Le titulaire des droits sur le site, son contenu et son organisation, interdit l'utilisation de tout ou partie des éléments protégés, sauf autorisation préalable et écrite. Toute violation des droits précités exposerait un éventuel contrevenant à des poursuites pénales.

Code de la propriété intellectuelle, extrait

Art. L.335-2.   Toute édition d'écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de tout autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs est une contrefaçon; et toute contrefaçon est un délit. La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300.000 Euros d'amende.
   Seront punis des mêmes peines le débit, l'exportation et l'importation des ouvrages contrefaits.

Art. L.335-3.   Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une oeuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteurs, tels qui sont définis et réglementés par la loi. Est également un délit de contrefaçon la violation de l'un des droits de l'auteur de logiciel.

Autres sites du même auteur :
- Les chevaux de trait :  http://www.chevaux-de-trait.eu
- Les bovins : http://www.bovins-de-france.org    
- Humeurs variables : http://www.cvni.fr

Faire un QSO :  

samedi 02 mars 2013

©1995-2012 U.E.F.